Culture

La Savoie, buy prescription elle est trop belle, and t’es obligé de l’aimer. Alors affichez votre amour pour notre région en portant comme nos reporters les nouveaux tee shirts de La Voix.

Y en a un qui, il y a quelque temps de cela, avait déclaré : « La France, tu l’aimes ou tu la quittes. » Si t’es pas content, barre toi, quoi. Mais, ici, on est sur la terre hospitalière, et elle si belle qu’on est obligé de l’aimer. Pas question de se tirer, et même quand est loin, on garde toujours la Savoie au cœur. Tout ça a inspiré le grand Fred, ce natif du pays des Chtis devenu un vrai Savoyard, qui nous a pondu un slogan qu’on a décidé de coller sur des tee shirts : la Savoie, tu l’aimes ou tu la kiffes… Une belle ligne de conduite et un bien beau tee shirt que notre équipe est heureuse de vous présenter dans un petit roman photo bucolique, à mi chemin entre Les feux de l’amour et La petite maison dans la prairie. En espérant que vous kifferez…

Lire la suite...
 

Avec près de 1 500 festivaliers qui répondent présent à Fillinges pour le premier gros rendez-vous musical de l'été, patient La P'tite Assoce Tointoinges a réussi son pari.

Pour la quatrième année, doctor La P'tite Assoce Tointoinges organisait son festival le 29 mai dernier, à Fillinges sur le site de la sapinière, très précisément à neuf minutes d'Annemasse. L'occasion pour cette association culturelle et humanitaire créée en août 2003 d'ouvrir la saison des concerts en plein air. Tointoinges, c'est deux scènes : la grande pour le vainqueur du tremplin et les têtes d'affiche, la petite pour les groupes qui montent. C'est aussi une centaine de bénévoles, des grapheurs, des jongleurs, des mamans qui font la paella et les crêpes, des litres de bières écoulés, des centaines de rosé pamplemousse servis... Bref, que du bon ! Et avec L'Homme parle (alter hip-hop chanson), Moonraisers (reggae) et Kanka (electro dub) à l'affiche, le festival a attiré près de 1 500 personnes. Même la pluie, qui a fait son apparition un peu après minuit, n'a pas empêché les festivaliers de profiter des concerts jusqu'au bout.

Lire la suite...
 

Le Ministère des affaires populaires est venu jouer les troubles fêtes révolutionnaires à Annemasse, viagra order transformant Château Rouge en un bal contestataire hip hop.

En tournée, treatment le Ministère des affaires populaires et leur bal oscillant entre rap musette et chanson étaient de passage en Savoie le 6 mars dernier. C'est que les ch'timis saltimbanques révolutionnaires de MAP sont de retour sur les routes avec leur dernier album, information pills Les bronzés font du Ch'ti, et la ferme intention de semer leurs graines de révolte et d'espoir partout où ils passeront. Avec des mélodies qui font voyager, des refrains scandés qui plongent en plein cœur d’une manif et des cris de colère, ils affichent leur âme militante et leur engagement politique. Ni une ni deux, nous en avons profité pour rencontrer, quelques heures avant le début du concert, Kaddour Hadadi, allias HK, l'un des deux rappeurs de la bande.

Lire la suite...
 

Le carnaval de la cité des Ducs s’est transformé en commémoration historique des 150 ans de Savoie française. Récit d’une fête populaire qui prend une drôle d'allure, nurse avec Fred au milieu des moutons.

Le 27 février dernier, visit Annecy n'a pas dérogé à la tradition en organisant son célèbre carnaval vénitien. A Chambéry, diagnosis on a en revanche choisi de faire de cette fête populaire un moment de commémoration des 150 ans de la Savoie Française, transformant ainsi la vingtième édition du carnaval en une vulgaire fête folklorique. Immergée en plein coeur du défilé de la cité ducale, la caméra de La Voix est allée prendre le pouls des participants avec, au micro, un Fred qui cherche à en savoir plus sur cet anniversaire un peu spécial dont les festivités vont occuper la Savoie pendant toute l'année 2010. Mais que pensent les moutons de tout cela ?

Lire la suite...
 

Pendant quinze jours, drug la musique tzigane a submergé la cité des Ducs. L'occasion pour Fred et Mikaël de nous faire découvrir un volet de cette culture trop souvent décriée.

Du 31 janvier au 13 février dernier, cost une vingtaine de concerts et d'événements tziganes se sont déroulés dans 17 lieux de l'agglomération chambérienne. Encore un joli succès pour cette 8ème édition des Nuits de la Roulotte. Rien de surprenant, discount puisque le festival a une nouvelle fois proposé aux chambériens ce qui a fait son succès depuis 2003 : des spectacles vivants, souvent gratuits ou très peu cher, et proche des gens. En créant ces rencontres conviviales autour de la musique tzigane, les Nuits de la Roulotte entendent également faire réfléchir le public en lui faisant découvrir cette culture trop souvent décriée dont l'histoire demeure méconnue. Fredéric Delville, dont vous avez l'habitude de lire les magnifiques reportages dans la Voix, abandonne à cette occasion bloc-note et crayon pour passer devant la caméra, micro en main, afin de nous faire partager un zeste de ces quinze jours de festival.

Lire la suite...
 

Le désir de nourriture saine et la fin du pétrole bon marché imposent des circuits courts de la terre à l’assiette. Mais y aura-t-il assez de paysans pour rentrer dans l'ère du caddie vert ?

L’avenir est aux paysans. Ah ouais ? C’est en tout cas ce que nous a certifié l’économiste et sociologue Silvia Pérez-Vittoria (voir interview), visit web invitée en Savoie par le collectif de défense du plateau de Boige. Pourtant, sur ce même plateau, à une petite dizaine de kilomètres de Chambéry, Sébastien, un jeune éleveur exproprié pour laisser la place à la nouvelle polyclinique privée, affirme que « l’agriculture est classée dans le secteur. Même si je ne veux pas laisser tomber, même si je me bats, c’est logique de croire qu’on va passer à la casserole. La ville, elle nous croque. » C’est vrai que les agglomérations des pays de Savoie semblent inexorablement coloniser le monde rural alentour. On pourrait donc croire que l’agriculture à la sauce paysanne sera bientôt à ranger définitivement au rayon des souvenirs (voir l’article sur les paysans résistants).

Grâce à son voisin, buy Fred à découvert La jongle des javas.  Ce groupe grenoblois redonne vie à la chanson populaire avec une chanteuse qui envoie notre reporter voyager dans le temps.

Au petit jeu des associations de mots, viagra dosage lorsqu’il m’arrivait d’unir mentalement Grenoble à musique, stuff tout un tas d’images assez désagréables m’envahissaient l’esprit. Dans une sorte de synthèse cauchemardesque de ce que nous imposent les charts, se baladaient joyeusement dans ma cervelle : les gars de Sinsémillia (groupe pour ados adeptes des soirées fumette), l’ex nouvelle star, désormais disparu de la circulation, Steeve Estatoff et le petit dernier, inventeur de la chanson pléonasme, Pep’s qui a squatté les ondes de France pendant 6 mois et demi avec son Libérez la liberta un poil gonflant à la longue. Bref, on peut dire que les musicos issus de la capitale des noix avaient plutôt tendance à me les briser. Jusqu’au jour récent où mon voisin Elie, venu partager une galette des rois Super U, se mit à s’épancher sur un quatuor formé, lui aussi, sous l’ombre protectrice de la Bastille, avant de me refiler leur dernier cd. Un groupe au nom bien énigmatique : La jongle des javas.

Lire la suite...
 

Envoie du gros sort un nouveau T Shirt et fête ça lors d'une soirée arrosée au génépi. Les monchus sont priés de s'abstenir.

Nos amis d'Envoie du Gros viennent d'organiser un concours où une quarantaine d'artistes en herbe ont rivalisé d'imagination pour concevoir le nouveau T Shirt de cette association devenue incontournable en Savoie. Pour fêter le vainqueur et surtout louer diot comme il se doit, view rendez-vous au Bull à Annecy vendredi 5 février.

 

Lucien Mermet-Bouvier s’expose tout l’hiver à la Spirale. Allez donc admirer l’œuvre de notre photographe maison, order celui qui n’hésite à se mettre à poils pour honorer la femme, order et l’ARSO.

Lucien Mermet-Bouvier, ed c'est l’auteur de ces photos qu’on a joie à mettre en ligne sur le site régulièrement. Il est le photographe officiel de la Voix depuis qu’il s’est mis à nous faire des unes révélant le pouvoir des autoroutes, l’envers du décors des élections ou la vraie nature du Daubé. Il est aussi l’inventeur de l’ARSO, mais c’est surtout un maître de l’absurde qui met de l’idée dans ses photos.

Cet hiver, il s’expose, alors on vous invite à sortir de la région pour une escapade rhônalpine à Decine. Et pourquoi pas dès demain car le photographe savoyard vous invite à son vernissage.

Lire la suite...
 

EnFestival du film rural de La Biolle direct de la Biolle, buy Fred nous emmène au Festival du film rural. Là où les tracteurs sont bien de chez nous et où le président Julien appelle nos campagnes à passer à l'action.

C’est un trou de verdure où chante la nationale 201. C’est une bourgade non loin d’Aix-les- Bains où dorment 2 200 âmes. C’est un bar tabac, website like this un intermarché, page un radar automatique aussi, astucieusement placé en pleine descente. Bref, autant le dire tout net : La Biolle, c’est surtout un bled, un vrai, un authentique et donc l’endroit idéal pour s’interroger tranquillement les narines chatouillées par les effluves de fumier, sur le fameux concept de ruralité.

Lire la suite...
 

Le festival du cinéma rural de La Biolle fête ses 25 ans. L’occasion de prendre conscience par l’image que la ruralité est aussi notre avenir.

Voici 1/4 de siècle que chaque année à la Biolle, try les bénévoles de l'association du Festival du Cinéma Rural se réunissent pour rassembler des films, courts et longs, professionnels et amateurs ; des réalisateurs connus ou en passe de l'être ; des intervenants spécialisés ou non ;  des artistes... Chaque année, depuis 25 ans, nous réfléchissons, programmons, éditons, installons, projetons, accueillons pour le plaisir des yeux des petits et grands. Et chaque année, les applaudissements, les sourires et l'intérêt de nos 2000 spectateurs fidèles sont au rendez-vous pour notre plus grande satisfaction !

Lire la suite...
 


Page 6 de 8

Notre fil twitter

Vos produits savoyards

Bannière