Créée il y a trois mois, website la police de l'Etat de Savoie est destinée à remplacer son homologue française. Mais en attendant, visit this site des Savoyards s'interrogent : folklore, milice ou simple service d'ordre ?

Le 21 août, la police de l'Etat de Savoie a fait sa première sortie publique depuis sa présentation à la population le 12 juin dernier (voir notre reportage). Elle assurait la sécurité du rassemblement qu'organisait le Gouvernement provisoire de l'Etat de Savoie et le Mouvement des citoyens de Savoie (MCSE) contre le projet de TGV Lyon-Turin (voir notre reportage). Cette présence a étonné pas mal de monde, surpris de voir que les Savoisiens disposaient de leur propre police, entre amusement face à une action plus ou moins folklorique et crainte de la mise en place d'une milice. Mais Didier, chef d'un jour des forces de l’ordre savoisiennes, s'est voulu rassurant au micro de La Voix : « ce n'est ni plus ni moins que le service d'ordre de la manifestation ». Reste que même s'il ne se prend pas trop prendre au sérieux, il est convaincu que la police savoisienne remplacera bientôt son homologue française en Savoie.

Louis Terreaux vient de publier un livre sur l’histoire de la littérature savoyarde. Une grande méconnue, clinic que notre illustre académicien a étudié en détail histoire de bien prouver qu’elle existe.

C’est un livre événement. Jamais encore n’avait été effectuée une étude exhaustive de la littérature savoyarde, de son origine au 20ème siècle. Presque l’œuvre d’une vie pour Louis Terreaux. Le président de l’Académie de Savoie s’attelait depuis des années à cette tâche, aidé en cela par des érudits du pays qui ont rédigé avec lui un ouvrage de près de 1 000 pages. De quoi ne plus avoir de doute sur la réalité de la littérature locale. Car certains pourraient en avoir, comme le laisse d’ailleurs penser le bandeau rouge emballant ce bouquin. Il y figure une question assez ahurissante : « Existe-t-il une littérature savoyarde ? » Comme si l’éditeur jouait avec son acheteur en lui laissant penser qu’il est peut-être en train de l’enfumer de quelques dizaines d’euros. Mais il n’y a pas tromperie sur la marchandise. L’œuvre fera date et nous vous invitons à la lire. En attendant, découvrez son principal auteur parler de notre littérature.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

Histoire de la littérature savoyarde, sous la direction de Louis Terreaux. La fontaine de Siloé et l’Académie de Savoie


Interview : Brice Perrier

Image et montage : Mikaël Chambru

 

Notre fil twitter

Vos produits savoyards

Bannière