Revoilà le guide du crevard qui vous propose un périple entre Chambéry et Aix-les-bains. Avec 80 centimes de gagné à la clef ! Et un retour vers la jeunesse, du moins si vous avez le temps…

Novembre est un de ces mois communément reconnu pour être parmi les plus déprimants de l’année. Et pour ne rien arranger, en ce moment, la crise s’invite partout, dans notre café du matin, dans le sourire de notre boulangère préférée et, surtout, dans notre portefeuille... Mais, à La Voix, pas question de se laisser gagner par la sinistrose ambiante.  Au contraire, on vous invite à profiter de cette période de disette pour changer de façon de voir les choses, en prenant enfin notre temps et en découvrant qu’il n’est pas forcément obligatoire de se ruiner pour vivre une aventure qui nous attend parfois là, au coin de la rue. Ainsi,  aujourd’hui,  nous vous proposons de relier symboliquement, et pour presque pas un rond, deux villes qui ont la fâcheuse tendance à se toiser, voire à s’ignorer, bien qu’elles ne soient séparées que d’une petite vingtaine de kilomètres. J’ai nommé Chambéry et Aix les Bains. Suivez-nous donc, euro par euro, centime par centime, sur les chemins de traverse, entre éloge de la lenteur et guide du crevard. Et alors, elle est pas belle la crise ?

1.20 Euros

Au départ de Chambéry, après avoir salué comme il se doit notre cher Comte de Boigne trônant au sommet de la pachydermique fontaine des Quatre sans culs, sautez sans plus attendre dans un bus STAC  de la ligne 9 qui vous conduira en 19 minutes précises au campus de l’université du Bourget du lac pour 1.20 euros. Une fois sur l’esplanade de Technolac, l’attente peut être longue, voire très longue, car il n’y a guère plus de quatre bus par jour pour Aix (à 7h50, 12h00, 17h20 et 18h20).  Afin de tuer le temps, profitez-en pour visiter un peu le campus. Respirez cette vie estudiantine trépidante et pleine d’énergie. Souvenez-vous le cœur serré, de ce temps finalement pas si lointain où vous aviez, vous aussi, 20 ans. Vous pourrez ainsi vous rappeler les grandes heures de la gastronomie universitaire en allant manger au Resto U - autre bon plan, puisqu’il suffit de feindre l’indifférence face à la caissière, pour profiter d’un repas complet, qui vous coûtera 2.8 euros, si elle vous prend pour un étudiant ou 4 euros si elle vous confond avec un membre du corps professoral. Vous pourrez également faire la sieste à la BU - Bibliothèque Universitaire -, ou encore draguer les minettes en vous faisant passer pour le nouveau prof de sciences - accessoire obligatoire : une sacoche en cuir noir. 

2.40 Euros

Après tout ça, vous serez tout de même sacrément content de monter enfin dans ce p***** de bus Ondéa de la ligne 20, qui vous facturera 1.20 Euro le trajet. Et, 22 minutes plus tard, vous serez enfin prêt à profiter des quelques heures qui resteront à cette journée pour flâner sur les grands boulevards, près du Casino ou le long du Lac du Bourget. Vous aurez ainsi perdu plusieurs heures mais économisé la coquette somme de 80 centimes par rapport au train, soit, tout de même, l’équivalent de deux Télé Z. A noter qu’il est également possible de faire ce périple dans l’autre sens. Mais évoquant cette éventualité à Samuel, un ami Aixois, il me répondit surpris : « Qu’est ce que j’irai foutre à Chambéry ? » Et moi de lui rétorquer,  après un instant qui me parut une éternité, et d’une voix presque inaudible : « Euh…Eh bien…en décembre, on aura quand même la Fnac. »

Professeur Claudius

Si vous voulez aller plus loin, retrouvez ici le premier épisode du guide du crevard qui vous conduit jusqu’à Turin.

 

Commentaires  

 
0 #3 03-12-2011 19:52
Entre Technolac et Aix, il n'y a que 4 bus par jour sur la ligne 20, mais il y en a un toutes les 40 minutes sur le ligne 1. D'accord, ce n'est pas terrible, mais c'est quand même nettement plus. Quant au repas au RU, c'est un peu plus de 3 euros pour les étudiants et de 5 pour les professeurs, mais sans justificatif, vous paierez le tarif passager, environ 7 euros.
Citer
 
 
+1 #2 25-11-2011 09:19
le vélo est plus rapide que le bus pour les 15km qui séparent Aix et Chambéry, mais voilà faut pédaler!pour l'économie c'est le top!
Citer
 
 
+4 #1 24-11-2011 14:16
La Voix se met en mode crise et décroissance...Vive les transports en commun!
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Notre fil twitter

Vos produits savoyards

Bannière