Le 7 septembre, stuff la justice a donné raison aux guerrières du dimanche assignées par la direction d'ED. Du coup, generic leur lutte pour le droit au repos dominical continue...

Au début de l'été, viagra 40mg la direction du magasin ED d'Albertville décidait d'assigner au tribunal ses six salariées pour occupation illégale du parking et blocage du supermarché. C'est que Corinne, Peggy, Marie-Anne, Valérie, Agnès et Valérie refusent depuis le 11 octobre 2009 le travail dominical que leur impose leur direction et se rassemblent chaque dimanche sur le parking du supermarché pour inciter les consommateurs à ne pas faire leurs courses ce jour là, avec autour d'elles des Albertvillois les soutenant dans leur lutte (voir notre reportage vidéo du 16 mai dernier). Le 17 août donc, celles qu'on surnomme les guerrières du dimanche se retrouvaient devant le juge d'exécution du tribunal d'Albertville (voir notre compte-rendu de l'audience).

Mais le 7 septembre, la justice a donné raison aux six salariés d'ED en rejetant la demande du supermarché considérant « qu'exercée périodiquement, et non tous les jours, cette grève ne porte pas atteinte au libre accès au magasin ». Résultat, elles fêtaient leur victoire ce dimanche à l'occasion de leur 49ème jour de grève sur le parking du supermarché albertvillois...

Interview : Elodie Chabert

Image et montage : Mikaël Chambru

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

Notre fil twitter

Vos produits savoyards

Bannière