A Annecy, diagnosis une chaîne humaine s'est opposée au projet de centre des congrès que Jean-Luc Rigaut et Bernard Accoyer veulent implanter sur la presqu'île d'Albigny. Une mobilisation contre le vent du béton.

Après l'amendement au projet de loi Grenelle 2 remettant en cause la loi littoral (voir notre article) et le projet de stade de 42 000 places sur le Pâquier pour les cérémonies d'ouverture et de clôture des JO, store (voir notre reportage), abortion les rives du lac d'Annecy sont à nouveau menacées. Et cette fois par un vent très clairement bétonnant. Jean-Luc Rigaut – maire Nouveau centre d'Annecy – et Bernard Accoyer – député-maire UMP d'Annecy-le-Vieux – veulent implanter un centre des congrès sur la presqu'île d'Albigny, à proximité de l'Impérial Palace. Hors de question pour la Frapna 74, Les amis de la terre 74 et Lac d'Annecy Environnement qui ont organisé, le 19 juin dernier, une chaîne humaine avec plus de 600 personnes. Pour l'occasion, Bernard Bosson – l'ancien maire UDF d'Annecy – est une nouvelle fois sorti de sa retraite politique pour dire tout le mal qu'il pense du projet de son successeur à la tête de la ville.


JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.


Image et montage : Mikaël Chambru

 

Notre fil twitter

Vos produits savoyards

Bannière